Tout, tous, toux

L’on oppose souvent tous et tout, dans le casse-tête de l’orthographe, alors qu’il existe un autre homophone qui sonne pareil, se prononce pareil, sans avoir la même signification : il s’agit de toux.

Tout, tous, toux

À l’écrit il n’est pas toujours facile de savoir si l’on va mettre un « t » ou un « s » et pire encore un « x » comme terminaison de ces trois petits mots qui tracassent bien des élèves, lorsque l’instituteur se lance dans une dictée.

Tout et tous

Quand « tout » est un adjectif et son féminin est « toute » et son pluriel « tous ». Il signifie entier, complet, mais aussi chaque, n’importe quel, unique, seul. Quand « tout » est un adverbe, son féminin est « toute » et il veut dire « entièrement », « complètement ». Le « tout » est aussi un nom masculin, qui implique l’unification et « tout » peut également être un pronom indéfini, désignant toute chose, chaque chose, tout le monde.

Difficile à classer, « tout » fait, l’objet de fautes d’orthographe récurrentes.

Astuce : On utilise tout lorsque ce qui suit est au singulier et tous lorsque ce qui suit est au pluriel. Une règle qui a l’air simple mais ne l’est pas toujours selon la logique.

Exemple : Tout le temps que durera ta classe de CM1, nous inviterons tous tes copains à venir goûter à la maison.

Toux

Toux est un nom féminin, dont l’on ne prononce pas le x final, c’est pourquoi il peut entrer dans la confusion avec tout. Il est une expiration sonore de la gorge, pour cause de voies respiratoires irritées. Ce mot est donc un piège supplémentaire qui doit être analysé en fonction du contexte et peut être remplacé par expectoration, l’un de ses synonymes, pour vérifier qu’il s’agisse de lui dans le contexte précis.

Copyright © Correcteur / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires. - Conditions d'utilisation
Lien / Lien / Lien