Côte et cote

Côte et cote sont des homophones. Ces deux mots se prononcent de la même manière, ne signifient pas la même chose et ne s’écrivent pas pareil.

Côte et cote

Côte

Côte est un nom féminin qui prend un « s » au pluriel. Il désigne un os plat du thorax, mais également le rivage qui borde une mer ou un océan. Il est aussi la partie saillante d’une chose, c’est pourquoi l’on dit « le velours à côte » et le versant d’une montagne ou d’un chemin. Ce mot vient du latin « costa ».

Exemple : La côte basque présente des paysages de toute beauté.

Cote

Cote est un nom féminin qui prend un « s » au pluriel. Il désigne le montant d’un impôt ou d’une cotisation, le cours d’une valeur comme l’or ou le dollar, une marque de repérage, qui permet la mesure. La cote est aussi un repère et définit aussi la réputation de quelqu’un.

Exemple : Le cyclone a fait monter le lagon qui dépasse la cote d’alerte. La cote du cuivre n’était pas à son taux maximum aujourd’hui. Jean Dujardin est un artiste qui a la cote. Ce mot vient du latin « quota » qui implique la notion de part, de morceau, de classement.

En théorie si les mots « côte » et « cote » étaient prononcés correctement il ne devrait pas y avoir confusion dans une dictée. Mais il est bien loin le temps où les instituteurs s’échinaient à respecter la phonétique des mots en les prononçant au plus près, d’un o fermé ou d’un o ouvert. Astuce : Il faut donc remplacer ces mots par un de leur synonyme pour être sur de leur sens et écrire la bonne orthographe.

Copyright © Correcteur / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires. - Conditions d'utilisation
Lien / Lien / Lien