Sceptique et septique

Sceptique et septique sont des homophones, ils se prononcent de la même manière, ne signifient pas la même chose et ne s’écrivent pas pareil.

Sceptique et septique

Sceptique

Sceptique est un adjectif, identique au féminin et qui prend un « s » au pluriel. Il désigne le fait de douter et peut se remplacer par l’un de ses synonymes : incrédule, méfiant, pessimiste. Il provient du grec ancien, « skeptikos », qui définit un observateur, quelqu’un qui examine.

Exemple : Je suis très sceptique par l’idée qu’il puisse avoir son bac.

Septique

Septique est aussi un adjectif, identique au féminin et qui prend un « s » au pluriel. Il désigne quelque chose d’infecté, qui pourrit. Il est notamment utilisé dans le milieu médical. Il provient du grec ancien « sepsis » qui signifie la putréfaction.

Exemple : Le médecin a examiné cette plaie qui lui paraissait bien septique.

Ce nom est peu employé, à l’inverse de l’un de ses dérivés « antiseptique ».

Astuce : s’il est question de microbes, il y a de fortes chances que vous ayez à l’écrire « septique ». Quand à sceptique, vous devez pouvoir le remplacer par « dubitatif ».

Copyright © Correcteur / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires. - Conditions d'utilisation
Lien / Lien / Lien